La transition écologique est bien plus qu’une simple tendance populaire. Introduire progressivement les énergies renouvelables dans votre quotidien est un véritablement devoir de citoyen. En cela, l’utilisation d’un chauffage par géométrie constitue une excellente option. Il s’agit d’utiliser un système adéquat afin de récupérer la chaleur de votre sol pour chauffer votre habitation. Vous avez le choix entre la géothermie horizontale et géothermie verticale mais aujourd’hui, nous allons nous focaliser sur la deuxième.

Chauffage par géothermie verticale : définition


Il s’agit d’un chauffage géothermique qui fait appel à l’énergie du sol pour chauffer un logement. Il faut installer une pompe à chaleur avec un réseau de captage vertical pour puiser des calories dans la terre et les transférer dans la maison. Plus coûteux que le chauffage par géométrie horizontale, celui-ci demande moins d’espace, 1 à 2 m² de surface suffit pour l’installation. En contrepartie, la pose de la pompe à chaleur nécessite de la profondeur pour un forage pouvant aller de 50 à 100 m selon les cas.

Quel est le prix d’une géométrie verticale ?

De nombreux paramètres influencent le coût d’un chauffage géothermique avec des capteurs verticaux. Le coefficient de performance ou COF ainsi que la puissance de la PAC en font partie. Il faut savoir que le COP fait référence à la quantité de chaleur produite par le système par rapport à la consommation de 1 kWh électricité. D’une manière générale, la valeur de ce coefficient est de 3 ou 4.

À propos de la puissance de la pompe, elle va souvent de 5 à 20 kWh. Bien évidemment, plus elle est puissante, plus elle est performante et onéreuse. L’autre paramètre qui peut jouer un rôle dans le prix d’un chauffage géothermique vertical est l’emplacement du chantier. En outre, le niveau de complexité de l’installation compte, tout comme les dimensions de l’habitation à chauffer.

Il vous est conseillé de demander des devis auprès de différents professionnels afin de connaître les prix proposés pour la réalisation de votre projet. Mais pour vous donner un aperçu, il faut généralement prévoir un budget compris entre 13 500 à 15 000 euros pour l’achat et l’installation du système. Certains artisans chauffagistes incluent l’entretien annuel obligatoire dans leur tarif. À noter que la fourchette de prix pour un chauffage par géothermie horizontal est de 12 800 à 14 000 euros.

Les aides pour l’installation d’un chauffage géothermique avec capteurs verticaux

L’État propose des aides qui peuvent alléger vos dépenses si vous vous voulez installer un chauffage géométrique vertical chez vous. Mais à la seule condition que votre logement soit âgé de deux ans ou plus. L’autre critère invariable est de faire appel à un professionnel certifié RGE ou reconnu garant de l’environnement, autant pour la fourniture que la pose de la PAC géothermique. Si ces deux conditions sont réunies, vous bénéficierez d’un taux de TVA amoindri à 5,5%.

Par ailleurs, ce type de projet écologique vous donne la possibilité de demander un crédit d’impôt de 30% ou de souscrire un prêt à taux zéro. L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat ou ANAH propose aussi des subventions pour les foyers en situation précaire.

Comment fonctionne la géothermie verticale ?

géothermie verticale

Cette technique demande systématiquement un forage vertical qui nécessite à son tour la mise en place de deux puits d’environ 50 x 50 cm chacun et distant d’au moins 10 m l’un de l’autre. Il faut ensuite disposer un échangeur dans chaque trou. Les capteurs ou sondes géothermiques en forme de double U et composés chacun de 4 tubes PEHD de 25 ou 32 mm de diamètre sont à mettre dans l’échangeur.

Les extrémités des sondes doivent être connectées à la pompe à chaleur pour obtenir le chauffage souhaité avant d’être fixées dans les puits en injectant un mélange d’eau, de ciment et d’argile. Ce coulis permet également de protéger les capteurs verticaux des racines et des pierres. Il est aussi efficace pour optimiser la conductibilité des calories.

Il faut noter que les sondes sont des tuyaux en polyéthylène formant un réseau vertical où l’eau glycolée circule. Une fois descendue dans le sol, ce liquide antigel facilite la collecte et le transfert de la chaleur. En moyenne, les sondes verticales possèdent une capacité d’absorption calorifique de 50 W par mètre de forage. Si la terre est trop friable, il devient indispensable de tuber les capteurs géothermiques.

Des démarches administratives sont à suivre avant d’entamer le chantier. Il vous est conseillé de vous rendre auprès de votre mairie pour vérifier si le Plan Local d’Urbanisme exige une autorisation pour la concrétisation de votre projet. D’un autre côté, une déclaration au sein de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement ou DREAL est obligatoire si la profondeur du forage est de 10 à 200 m. Au-delà de 200 m de profondeur, il est impératif d’avoir une autorisation administrative.

Les avantages du chauffage par géothermie verticale

Certes, il faut avoir un budget assez conséquent pour pouvoir bénéficier de ce système, surtout si vous n’êtes pas en mesure de prétendre à une aide. Mais il s’agit quand même d’une solution d’exploitation de chaleur souterraine très avantageuse. Tout d’abord, vous n’aurez pas besoin d’avoir un grand terrain pour son installation. Un chauffage géométrique vertical offre aussi un meilleur rendement qu’un système à captage horizontal.

Peu importe les conditions météorologiques, il assure une énergie stable et qualitative. Ainsi, il convient à toutes les zones géographiques. De surcroît, il est totalement silencieux. Sur le long terme, c’est une solution économique. Et puisqu’il s’agit d’exploiter une énergie renouvelable, vous contribuerez à la protection de la planète.